Présentation de l’appelation Saint-Christol

Le Terroir
Ce terroir de Saint-Christol appartient au Montpellierais, région de l’Hérault située au sud-est du département.
Il est limité à l’est par un fleuve, le Vidourle, et à l’ouest par les collines de la Moure.

Un terroir sous influences multiples
Le terroir de Saint-Christol est marqué par plusieurs types de climats alternant entre influences méditerranéennes et maritimes (plus de fraîcheur la nuit, plus chaud le jour). Ainsi, la partie sud est plus directement sous influence maritime. Aucune barrière n’est présente entre la mer et les coteaux. Résultat : ici, les encépagements mûrissent plus rapidement, de 8 à 15 jours, contre 1 à 3 semaines pour l’autre côté du village.

Type de sol

Des sols complexes
Tout d’abord, deux types d’alluvions furent déposées au quaternaire, générant différents types de sols. Des sols anciens, très profonds, composés de galets roulés, déposés par la Durance à une époque où la rivière était plus grosse que le Rhône et où elle le traversait. Leurs tailles varient de quelques centimètres, à des masses de plusieurs tonnes.

Puis, des sols plus récents, moins profonds, composés de petits galets rouges décalcifiés. Situés sur les couches supérieures, ils lui confèrent un ph neutre à acide. Ces alluvions déposées en couches successives, les unes après les autres, ont subi une érosion active due aux forts dénivelés des coteaux, les dégradant et les mélangeant, pour constituer in fine un terroir où tout s’imbrique et fusionne. L’amalgame de tous ces sols, propre au terroir de Saint-Christol, aboutit à des typicités de vins très hétérogènes.

Enfin, un troisième type de sol, composé de lentilles de marnes blanches apparaît parfois. Ces interférences de couches argileuses piègent l’eau comme des sources naturelles et viennent alimenter la vigne de façon beaucoup plus continue. Une spécificité encore caractéristique de ce terroir.

Les cépages
Le grenache, la syrah, le carignan et le mourvèdre se gorgent de soleil.
Ces cépages permettant aux vignerons d’élaborer des vins rouges puissants et éleguants.
Des rosés fruités d’une grande finesse. Et enfin des vins blancs voluptueux issus du grenache blanc, de la marsane et de la roussanne.

  • Cépages principaux : Grenache Noir, Mourvèdre Noir, Syrah Noir
  • Cépages accessoires : Carignan Noir, Cinsault Noir, Counoise Noir, Morrastel Noir, Piquepoul Noir

Histoire de l’appellation saint Christol:

Saint-Christol est célèbre pour ses vins depuis 24 siècles. Dès le XIIe siècle, les Hospitaliers de l’Ordre de Saint Jean de Jérusalem installent une maison des hôtes pour accueillir les pèlerins, les caravanes de sel… Ils joueront un rôle indiscutable dans le développement de la vigne sur ce terroir.

Depuis le milieu du XIIe siècle jusqu’en 1792 ce terroir est une « enclave » entièrement administrée par un ordre religieux à vocation humanitaire. L’ordre des Chevaliers de Saint-Jean-de-Jérusalem.  Voilà bien l’une des spécificités du village de Saint-Christol. Au fil des ans, l’ordre a changé de nom pour devenir l’Ordre des Chevaliers de Rhodes, puis l’Ordre des Chevaliers de Malte, transformé finalement plus récemment en ONG du même nom. Pendant plusieurs siècles, grâce à ses commandeurs, Saint-Christol a participé activement à la vie du bassin Méditerranéen.

Les Hospitaliers, ambassadeurs des atouts d’un terroir

Les Hospitaliers de l’Ordre de Saint Jean de Jérusalem installent au XIIe siècle une maison des hôtes, « L’Hospital ». Celui-ci a permis d’accueillir les pèlerins de la voie Tolosane, les caravanes de sel et les transhumances. Tous se dirigeant vers les Cévennes. Établis par la suite au château (siège de la commanderie de Saint-Christol), ils tirent partie très rapidement des qualités de leurs terres d’implantation. Le vaste réseau international et les bases orientales (Rhodes, Malte) dont ils bénéficient alors, sont particulièrement propices aux échanges (épices, étoffes, vins).

Ils font découvrir et apprécier les vins du cru aux grands de leur monde qu’ils côtoient. Ainsi Alphonse de Poitiers, le Duc d’Anjou, Saint-Louis, ou encore le Tsar, Nicolas II ont pu goutter ces vins . Ces cépages issus du terroir de Saint-Christol ont déjà la réputation de conserver à la perfection toutes leurs qualités, même au cours de longs voyages. Un atout considérable qui contribue dès cette période à leurs succès, dans les pays Anglo-saxons, Scandinaves et Russes.

Finalement le Circuit de Saint-christol VignO’vins est un circuit riche en découverte, autant pour les amateurs de grands vins que les débutants qui pourront apprécier le mélange entre des vins riche et puissant et ceux totalement léger en bouche.